Dans 1 question Yrnil demandait quel différentiel mettre au dessous d’un disjoncteur EDF de 45 A, du 63 ou du 40? Bocoup lui ont dit 63 parce que c’était > à celui d’EDF et que ça permettait d’avoir la pleine puissance de son abonnement! G ne suis pas du tout d’accord! Soit ils l’ont lu dans un grand livre de bricolage que je ne citerais pas ici, soit ils confondent inter. diff. et disj. diff!
Un disj. (différentiel ou modulaire) empêche l’INTENSITE marquée (en ampères) d’être dépassée, un inter. diff., lui, empêche la SENSIBILITE marquée (en milliampères) d’être dépassée! Un inter. diff. de 40 A n’empêchera pas EDF de fournir 45 A dans la maison, il ne sautera pas en cas de court-circuit ou surcharge; par contre il sautera si la sensibilité de 30mA est atteinte. C’est ça son rôle: la protection des personnes en cas de défaut. Le disjoncteur sert à la protection du matériel.
Selon la norme NF C 15-100 il lui fo 1 inter. diff 40A, 30mA type A. C’est le type A et les 30 mA ki compte.
Normalement il lui faut mettre 1 inter. diff de 40 A, 30 mA type A ET 2 inter. diff. de 40 A , 30 mA type AC. Mais comme il n’a pas la place il doit mettre le type A qui est plus complet.
L’inter. diff. 63 A, 30 mA et prévu pour le cas ou la puissance du chauffage électrique est supérieur à 8 KW. J’attends vos arguments!
Veuillez réviser votre norme NF C 15-100 valide à partir du 1 juin 2003.