Bricolage Center

23/12/2010

Quelle est la différence entre un interrupteur différentiel et un disjoncteur différentiel?

Filed under: Bricolage — Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , — admin @ 2:46

Dans 1 question Yrnil demandait quel différentiel mettre au dessous d’un disjoncteur EDF de 45 A, du 63 ou du 40? Bocoup lui ont dit 63 parce que c’était > à celui d’EDF et que ça permettait d’avoir la pleine puissance de son abonnement! G ne suis pas du tout d’accord! Soit ils l’ont lu dans un grand livre de bricolage que je ne citerais pas ici, soit ils confondent inter. diff. et disj. diff!
Un disj. (différentiel ou modulaire) empêche l’INTENSITE marquée (en ampères) d’être dépassée, un inter. diff., lui, empêche la SENSIBILITE marquée (en milliampères) d’être dépassée! Un inter. diff. de 40 A n’empêchera pas EDF de fournir 45 A dans la maison, il ne sautera pas en cas de court-circuit ou surcharge; par contre il sautera si la sensibilité de 30mA est atteinte. C’est ça son rôle: la protection des personnes en cas de défaut. Le disjoncteur sert à la protection du matériel.
Selon la norme NF C 15-100 il lui fo 1 inter. diff 40A, 30mA type A. C’est le type A et les 30 mA ki compte.
Normalement il lui faut mettre 1 inter. diff de 40 A, 30 mA type A ET 2 inter. diff. de 40 A , 30 mA type AC. Mais comme il n’a pas la place il doit mettre le type A qui est plus complet.
L’inter. diff. 63 A, 30 mA et prévu pour le cas ou la puissance du chauffage électrique est supérieur à 8 KW. J’attends vos arguments!
Veuillez réviser votre norme NF C 15-100 valide à partir du 1 juin 2003.

6 commentaires

  1. je pense que c’est effectivement à celui d’edf de gerer les dépassements de puissance. du momment que sa protection est en differentielle 30mA, elle s’assurera de protéger les personnes. chacun son boulot, et les vaches seront bien gardées.
    si son composant ne peut faire face à la puissance de son abonnement, et dans l’hypothèse ou son abonnement est bien dimentionné, c’est le consommateur qui risque d’en payer les conséquences, l’abonnement EDF est assez onéreux pour leur déléguer cette « responsabilité »..; Enfin, c’est juste mon avis.

    Commentaire by Didier C — 23/12/2010 @ 3:13

  2. Je ne rentre pas dans les détails de EDF.
    Un disjoncteur différentiel combine une protection magnéto thermique ( surchauffe et court circuits) et la protection des personne ( en fonction de sa sensibilité).
    Un interrupteur différentiel ne sert qu’à la protection des personnes tout en tenant compte de l’ampérage qu’il doit supporter.
    un disjoncteur différentiel coûte plus cher qu’un interrupteur différentiel.
    Des fois pour des raisons d’économie et de productivité, en industrie, on installe un grand disjoncteur simple et les départs ( pas tous) sont protégés par des interrupteurs différentiels associés à des disjoncteurs modulaires.
    pour 8 kw en monophasé c’est 40 A.

    Commentaire by MG. l'africain — 23/12/2010 @ 4:08

  3. il faut tout de même prevoir que les contact de l’interrupteur doivent pouvoir tenir le maximumu que edf fournit et donc le 40A est insuffisant pour 45 chez edf car s’il declenche il va couper 45A et les contacts vont se detériorer car trop faible . il faut donc mettre un 63A pour que les contacts résistent c’est le courant de rupture des contacts qui doit aussi etre correct . mon père et oncle font des installations et c’est toujours ainsi

    Commentaire by nathalie c — 23/12/2010 @ 4:44

  4. Je te résume ce que j’ai appris de mes investigations. Je laisse les pros me corriger …

    Un disjoncteur coupe le courant en cas de surintensité (45A par exemple) pour que les circuits ne grillent pas.

    Un interrupteur differentiel coupe s’il detecte une « fuite » de courant supérieure à un seuil (30mA pour la protection des personnes). Il a aussi une capacité (30A, 40A ou 63A) qui correspond au courant maximum qu’il supporte. Au delà, il risque de ne plus fonctionner. Il faut donc que cette valeur soit supérieure ou égale au courant susceptible de passer dans le circuit protégé.

    Avec un disjoncteur EDF de 45A, un différentiel 30mA 45A aurait donc suffit. Mais comme ça n’existe pas, c’est un 30mA 63A.

    Commentaire by Yrnil — 23/12/2010 @ 4:57

  5. + Un disjoncteur (différentiel ou pas) sert à contrôler la « charge » (l’intensité absorbée) d’un circuit électrique. Afin d’éviter l’échauffement des conducteurs du circuit qu’il protège, Il disjonctera si cette charge est dépassée durant quelques dizaines de millisecondes. Mais en cas de court-circuit, l’intensité peut atteindre plusieurs milliers d’ampères. C’est pourquoi le « pouvoir de coupure » de ses contacts est souvent supérieur à 5 000 ampères. Si vous examinez la plaque signalétique de votre disjoncteur principal, vous y retrouverez :
    – sa marque et sont type ;
    – sa tension de service (450 V) ;
    – son nombre de pôles (2 dont un protégé en monophasé) ;
    – sa plage de réglages (15 à 45 A) ;
    – son pouvoir de coupure (4 500 A) ;
    Comme ce disjoncteur est également différentiel, il vous indiquera également le courant de fuite pour lequel il disjoncte (500 mA).
    + Un différentiel (disjoncteur ou interrupteur) sert à controler un courant de fuite. Il soustrait (d’ou son nom) le courant qui « sort » du circuit de celui qui y « rentre ». Si le résultat est supérieur à son calibre (le plus souvent 30 mA), il saute car il ne peut pas savoir si le courant de fuite circule dans le conducteur de protection (la terre) ou au travers d’une personne.
    Un interrupteur différentiel coute moins cher qu’un disjoncteur mais il ne protège pas le circuit contre les surintensités. C’est pourquoi il est nécessaire de lui associer un organe de protection (disjoncteur ou fusible) dont le calibre (16 ou 20 A) est inférieur a son pouvoir de coupure (40 ou 63 A) sous peine de le voir exploser en cas de court-circuit.
    Pour plus de détails (ou d’autres questions) , vous pouvez me contacter par mail en cliquant sur mon profil.

    Commentaire by Jacou91 — 23/12/2010 @ 5:36

  6. Installer deux disjoncteurs différentiel par logements. OBLIGATOIRE
    1 pour les pièces Humides..(WC salle de bain, buanderie, cuisine, etc). 1pour le reste du logement.. .. si le logement et grand en mettre deux afin de ne pas être sans électricité.. en cas d’anomalie. .

    Commentaire by PATRICK L — 23/12/2010 @ 6:05

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Powered by WordPress